Clap' Festival 2016

Le projet

Un projet tuteuré

Dans le cadre de notre formation, en 1ère année de DUT Métiers du Multimédia et de l'Internet, le projet initialement appelé Sérécom d'or a été confié à notre groupe. Il s’agit d’un projet tuteuré, qui nous permet d’apprendre à organiser un événement et de communiquer autour de celui-ci. Il s’agit d’un exercice très professionnalisant où l’on travaille en équipe.
Le projet des Sérécom d’Or, existant depuis 6 ans, a cette année changé de nom suite au changement de nom de notre formation (à l'origine SRC, elle s'appelle désormais MMI). Ensemble et avec la confirmation du client, nous avons décidé de nommer cet évènement le Clap’ Festival.

Mais en quoi consiste cet événement ?

Il s'agit d'un festival de courts-métrages qui vise à promouvoir les réalisations audiovisuelles d'étudiants venant de toutes formations. Lors d'une soirée organisée à la salle Jean Renoir à Chambéry, les courts-métrages sont projetés et des prix sont décernés aux meilleures réalisations, selon différentes catégories. Un buffet est également mis à disposition des spectateurs.

La demande

Nous avons dû organiser un festival de courts métrages de A à Z, tout en respectant les exigences de notre client. Il nous a fallu communiquer auprès des étudiants dans le but de récolter des films. De plus nous avons aussi dû communiquer sur l'événement pour attirer du public le jour de l’événement. Il a fallu également veiller au bon déroulement de la soirée du festival le 10 mars 2016.

Claude Gomez

Client du projet, un grand musicien toujours souriant et un professeur qui veut nous transmettre au mieux sa passion. Un client plutôt ouvert aux propositions de notre agence. Un peu trop parfois ! Claude Gomez est un globe-trotteur très occupé et mais qui fût toujours disponible.

Antony Wright

Mister Wright est notre professeur d’Anglais et par la même occasion notre tuteur pour ce projet. Un tuteur à l’écoute de nos attentes, de nos questions et de toutes nos inquiétudes.
Toujours avec le sourire et le mot pour rire, il sait remotiver les troupes quand le moral est en baisse.

L'équipe

Pour le projet du Clap’ Festival nous sommes une équipe de 8 étudiants. Roch est le chef de ce projet et le développeur du projet. Aurélie, Julie, Clara et Cécile se sont occupées de la communication et de la recherche de partenaires. Hugo, Solène et Marie ont créé les visuels graphiques (affiches, logos, stickers, bannières...) et les vidéos de promotion de l’événement.

La cible

Pour notre événement nous avons ciblé les personnes qui étudient l'audiovisuel et/ou qui sont passionnées de cinéma. Nous avons ciblé en priorité les personnes présentes sur Chambéry et le Bourget-du-Lac mais nous avons envisagé de toucher également les étudiants de la région, notamment Grenoble. Par exemple, nous voulions que soient présents et/ou participent des MMI (Chambéry, Grenoble...), des lycéens en option cinéma, des étudiants en licence audiovisuelle...

Stratégie de communication

Un affichage stratégique

Une fois l'affiche terminée, nous avons réfléchi à des endroits stratégiques pour poser nos affiches, des endroits où notre cible serait présente. Nous avons pensé poser des affiches à plusieurs endroits fréquentés du Bourget-du-lac notamment la Chautagne, restaurant universitaire, la Bibliothèque Universitaire et sur les portes d'entrée de l'IUT pour que notre affiche soit visible pour un grand nombre d'étudiants.

Dans les couloirs du département

Il nous a paru évident de mettre également des affiches dans l'aile MMI de l'IUT de Chambéry car une partie de notre cible s'y trouve et que les MMI de Chambéry sont les personnes que nous pourrions toucher le plus facilement (ils sont proches de nous).

Une de nos affiches s’invite à un événement

Nous avons aussi décidé de poser une de nos affiches durant l’évènement le GaMMIng Fest. Cela nous a semblé judicieux, puisque durant cet évènement rétrogaming, de nombreux étudiants, lycéens, ou encore des personnes plus âgées (qui pourraient potentiellement être intéressées par le cinéma) venaient s’y amuser. C’était alors une autre façon d’attirer du public ou des participants, à notre évènement.

L’affichage dans Chambéry

Enfin, nous avons aussi décidé de mettre des affiches juste devant l'entrée de la salle Jean Renoir et à un arrêt de bus proche de la salle afin que notre événement soit visible également pour les personnes habituées à se rendre à des spectacles à la salle Jean Renoir.

Une stratégie de communication audiovisuelle

Les informations passent très bien de manière visuelle et c’est pour cette raison que nous avons pensé à trois vidéos. Ces vidéos seraient courtes, rythmées, avec de la musique, et réalisées avec des techniques actuelles.
Une première vidéo, pour présenter le festival sous son nouveau nom.
Une bande d’annonce de l’événement.
Une vidéo récapitulative de la soirée avec des interviews du public.

Réseaux sociaux

Nous avons décidé d'utiliser les réseaux sociaux car ce sont les jeunes que nous visons, et ils sont très présents sur les réseaux sociaux.

Facebook

Nous pensions créer une page Facebook, sur laquelle nous publierions des photos des affiches, des différents partenaires, ainsi que le teaser et la vidéo de présentation de l’évènement. Cette page serait un bon moyen pour échanger avec les personnes intéressées par le festival.

Twitter

En plus de la page facebook, nous pensions mettre en place une page twitter qui reprendrait un peu les mêmes contenus, mais avec plus de dynamisme et moins de formalité. Nous souhaitions aussi organiser des jeux concours en ligne pour impliquer notre cible afin de créer une certaine attente quant à l’événement à venir.

Instagram

Pour donner encore plus de vie à notre projet, et le rendre plus concret aux yeux des étudiants, nous avions également voulu créer un compte Instagram. Sur ce compte, nous voulions publier des photos des affiches, des membres en train de travailler ainsi que les logos des partenaires. L’idée était de montrer en photos les avancées en direct de l’organisation du festival.
Pour finir, nous avions pensé à mettre en place un jeu concours.

Youtube

Enfin il nous fallait un espace sur lequel poster les vidéos (teaser et vidéos des gagnants). Nous nous sommes donc naturellemment tournés vers Youtube qui est le réseau social le plus utilisé pour la vidéo.

Partenaires

Le Clap’ Festival est un événement étudiant, il nous a donc semblé plus logique de cibler principalement des partenaires locaux ainsi que ceux en lien avec notre projet (cinéma, magasin de multimédia...). Et de contacter les partenaires de la dernière édition ainsi que de faire jouer nos connaissances.

Actions et réalisations

Distribution de flyers

Nous avons distribué des flyers à l'occasion de la Journée Porte Ouverte de l'IUT de Chambéry. Ainsi, tout en expliquant la formation aux (peut-être) futurs MMI, nous leur avons parlé de notre événement en leur expliquant ce que c'était et en leur proposant de venir. À la veille de l'événement, nous avons distribué des flyers un peu partout dans le Bourget-du-lac en présentant notre événement et en essayant de donner envie d’y assister.

Information dans les classes et stickers

Nous sommes également passés dans les classes de MMI 2 pour être certain qu'ils soient bien tous informés sur le Clap' Festival.
Le jour même de l'événement, nous avons fait des dessins et écrit sur les tableaux dans les salles fréquentées par les MMI, ceci permettant de faire un rappel et de s'assurer à nouveau que tout le monde soit bien informé sur l'événement.
Nous avons aussi décidé de distribuer des autocollants aux étudiants de MMI afin qu’ils se souviennent du Clap’ Festival 2016 quelques années après. Et, par la même occasion, pourquoi pas, attirer l’attention des autres étudiants qui verraient ce sticker en se demandant de quel évènement il s’agit.

Informer les lycées

Pour assurer la communication de notre événement nous avons effectué des actions de communication. En effet, nous nous sommes rendus dans des lieux fréquentés par notre cible notamment les lycées. Nous nous sommes également rendus dans certains de nos lycées respectifs (Lycée du Granier et Lycée Marlioz) pour promouvoir notre événement auprès des lycéens et leur donner envie de venir au Clap' Festival. Nous leur avons également proposé de participer en nous envoyant leur films.
Nous avons aussi ciblé les lycées avec option cinéma de la région. Nous leur avons envoyé le règlement et un mail leur disant de participer en envoyant un film et/ou de venir le jour de l'événement.

Cerner la demande du client

Au début, nous avons eu du mal à comprendre la demande du client au niveau de l’affiche car elle était un peu floue et vaste. Lui-même ne savait pas non plus exactement ce qu’il voulait. Le client nous demandait quelque chose de “rêche”, mais ce que nous proposions ne convenait jamais. De ce fait, nous avons créé plusieurs affiches pour comprendre un peu mieux cette demande. Une fois ces premières propositions faites, le client n’était toujours pas convaincu. De ce fait, nous sommes allés voir Serge Héliès pour lui demander des conseils. Ce dernier nous a recommandé de trouver une mascotte qui représenterait le festival.

Le choix de la voiture rouge

Suite aux conseils de Serge, nous avons défini la voiture rouge comme mascotte de l’évènement. Ce choix à été fait pour plusieurs raisons :
C’est une mascotte qui rompt avec ce qui a été réalisé les années précédentes, c’est à dire un visuel un peu chic
Cela donne un esprit plus accessible et moins guindé
Elle est rouge, c’est une couleur qui est assez présente dans le domaine du cinéma (sièges de cinéma, tapis rouge, etc…)
Le modèle est une Austin Mini Cooper, c’est une voiture très esthétique et elle permet l’association cinéma/voiture car elle a été utilisée dans plusieurs films.
C’est une petite voiture, sa taille rappelle les voitures des étudiants
Il y a beaucoup de voitures cultes dans le cinéma, comme par exemple dans James Bond ou encore “Retour vers le futur”.

Le style de l'affiche

Nous avons choisi de faire une affiche en Flat Design pour donner un côté moderne et simple. Pour cela nous avons dessiné une Austin Mini Cooper. Nous l’avons par la suite vectorisée sur Illustrator. Ensuite, nous avons dessiné le fond représentant le lac du Bourget, qui est un lieu phare de la région et que toutes les personnes du coin connaissent. Pour finir, nous avons ajouté des éléments comme le clap et une lueur de projecteur, qui rappellent le cinéma.

Déclinaison de l’affiche

Comme l’affiche fut notre premier vrai visuel du Clap’ Festival, nous nous en sommes servis pour créer les autres supports tels que les flyers, la bannière facebook et la landing page du site web.

Stickers

Nous avons réalisé des stickers pour permettre de donner à une partie de notre cible (en l'occurrence les MMI 1, les MMI2 et professeurs de l’IUT de Chambéry) un joli autocollant qui pourrait leur rappeler que le Clap’ Festival approche et créer de l’interactivité autour de notre événement. En effet, ça été pour nous l’occasion de parler à nouveau du Clap’ Festival et de rappeler les informations nécessaires telles que la date, le lieu et l’heure de l’événement.

Dossier de partenariat

Le dossier de partenariat a été établi en cours de communication avec l'aide de Camille Rey-Gorrez. Celui-ci contient :
1 page de couverture situant le contexte : le nom du festival, la date ainsi que le lieu.
4 pages de présentation expliquant ce qu'est le Clap’ Festival, comment cet événement fonctionne, qui peut y participer. Nous avons aussi présenté les valeurs de notre équipe ainsi que nos points forts.
1 page objectifs qui explique en détail les objectifs de l'événement.
2 pages partenariats expliquant les intérêts de devenir partenaire avec le Clap’ Festival ainsi que les différentes formules de partenariat que nous proposons.
1 page qui présente les différents supports de communication que nous avons mis en place.
Pour finir nous avons fait une page contact.

Partenaires

- Le cinéma Pathé nous a offert 10 places et nous a proposé d’organiser le festival dans son cinéma. Ce que nous avons refusé car le prix proposé était trop élevé.
- Flunch nous a permis de faire un buffet garni, environ 150€ de toasts.
- Le bar Le Sco nous a donné 2 pichets de bière ainsi que des t-shirts.
- Le Laser Game nous a donné 20 places.
- Opinel : a offert un cadre photo.
- Extra Bleu Ciel nous a permis d'imprimer gratuitement nos affiches A1 ainsi que des flyers.
- Le restaurant Chez nous a fourni 100€.
- La librairie Jean-Jacques Rousseau : 6 livres et un petit carnet.
- Théo Jaffre a offert un shooting photo.

Informer par mails

Afin d'informer le maximum de personnes de l'IUT nous avons contacté Jenny Legrand. Nous lui avons demandé si elle pouvait faire passer un message à tous les étudiants et le personnel de l'IUT. Nous avons tenté de rendre cet e-mail attractif, aux couleurs du Clap' Festival. Nous avons réalisé un support dans les tons de rouge où apparaîssait le symbole de notre événement, la voiture rouge. Nous avons utilisé l'affiche pour le réaliser. Le but de notre message étant d'informer il nous a fallu rédiger un message percutant qui donnerait envie de venir à notre événement et qui contiendrait toutes les informations nécessaires pour s'y rendre (date, heure, lieu).

Vidéos

Nous avions prévu de réaliser trois vidéos. Au final, nous en avons faites cinq.

Les Sérécom d’Or changent de nom

En première vidéo nous avons réalisé la vidéo de présentation du Clap’ Festival. Pour expliquer que les Sérécom d’Or avaient changés de nom et pour annoncer les dates importantes et le lieu du festival. Pour cette vidéo nous avons utilisé la technique du stop motion. Nous avons pris des photos et fait bouger nos objets entre chaque photos pour créer des animations une fois montées en vidéo. Ce tournage fut très long, car il faut être patient, bouger les objets à l’écran photos par photos. Nous avons enregistré une voix-off pour commenter la vidéo. Les logiciels utilisés pour cette vidéo furent Première Pro et Pro Tools (258 vues).

La bande annonce de l’événement

La deuxième vidéo fut le teaser du festival. Pour cette vidéo, nous avions prévu de la tourner dans la salle Jean Renoir, avec un acteur. Le scénario était : quelqu’un regarde les films projetés et son visage exprime diverses émotions selon ce qu’il voit. A la fin il y aurait eut un slogan. Seulement la semaine où nous voulions tourner, notre acteur était absent et nous ne pouvions pas nous rendre à la salle. Nous avons donc changé de scénario en optant pour le motion design. Il s’agit d’animations créées avec le logiciel After Effects, colorées et rythmées. Nous y avons ajouté du texte animé et une musique pour faire passer toutes les informations nécessaires. Les logiciels utilisés furent Première Pro et After Effects. (225 vues)

Un second motion design

En troisième vidéo, nous avons créé un motion design présentant notre jeu concours sur Facebook. Il s’agit d’une petite vidéo de 25 secondes, réalisée avec After Effects. Cette animation est dans le style flat design. Nous avons réutilisé notre identité visuelle : on y retrouve le fond de l’affiche, le logos, ainsi que des éléments du cinéma populaire comme le sabre laser de Star Wars. Cette vidéo est ciblée pour Facebook, en terme de visibilité nous sommes a 300 vues et 15 likes.

Le récapitulatif de la soirée

En quatrième vidéo nous avons réalisé un After Movie. Il s’agit d’une vidéo récapitulative de la soirée du festival. Lors de la soirée nous avons filmé les moments importants pour ensuite les rassembler en un seul film pour que l’on se souvienne de cet événement. Nous y avons ajouté une musique festive. Pour réaliser cette vidéo nous avons utilisé Première Pro. (158 vues)

Une vidéo interview

Et enfin en dernière vidéo nous avons la vidéo des interviews. Comme nous ne voulions pas que l’After Movie soit trop long, et comme nous avions interrogé plusieurs personnes, nous avons choisi de faire une vidéo à part pour les interviews. Avec After Effects nous avons inscrits les questions sur la vidéo en texte animé. En fond sonore nous pouvons retrouver la musique de l’After Movie. A la fin nous remercions tous les partenaires pour nous avoir aidés à organiser ce festival. (67 vues)

Le site web

Nous avons créé un site vitrine pour notre événement. Là où toutes les informations du festival seraient présentes. Pour cela nous avons choisi un format One Page, où le lecteur scroll la page pour lire l’intégralité des informations. Un menu a été intégré pour que l’internaute aille exactement où il le souhaite sur la page quelque soit l'endroit où il se trouve.

Facebook

La page facebook de notre événement nous a permis de poster différents contenus : des textes accompagnés le plus souvent de photos pour attirer l'oeil ainsi que des motions designs et des vidéos.
Pour notre première publication, nous avons décidé d'expliquer le concept de cet évènement, pour les personnes qui ne le connaissaient pas. Cependant, Mme Jacquet et Mme Colombel nous ont dit qu'il y avait trop de textes en une seule publication, ce qui ne donnait pas envie de lire. Nous avons donc par la suite réduit nos textes et mis plus de photos pour inciter les personnes à regarder la publication.

La suite de nos contenus

Puis au fur et à mesure, nous avons annoncé les partenaires, mis en ligne des vidéos gagnantes de l'année précédente. Nous avons lancé un concours facebook puis annoncé les membres du jury (en photo) et enfin nous les avons présentés.
Le 25 janvier nous avons mis en ligne la vidéo de présentation, pour expliquer le principe du festival, son changement de nom ainsi que pour inciter les personnes à y participer.
Le teaser est sorti une semaine avant l'événement pour rappeler et donner envie aux personnes de venir à la cérémonie. Ensuite nous avons mis en ligne l'after movie et l'interview quelques jours après le festival.
Nous avons choisi d'organiser un jeu concours en lien avec notre événement. Il s'agissait de retrouver à quel film appartenait l'image publiée. Nous avons créé une image en flat design représentant un élément d’un film ou film d’animation . Ce concours fut conçu dans le but d'animer notre page.

Twitter

Nous avions pour but de rendre la page Twitter dynamique pour inciter les internautes à suivre de près l’avancée de l’événement.
Les publications de Twitter n’ont pas été à la hauteur de nos attentes. Avec un total de 4 tweets irréguliers, ce qui était loin d’être dynamique comme on l’aurait souhaité.
Twitter est un réseau social à rayonnement international. Comme tout le monde le sait sûrement, il n’est pas facile de se faire une place au milieu de tout ce petit monde. D'ailleurs, nous nous en sommes vite aperçus quand nous avons vu que seul 21 personnes étaient abonnées à notre page, contre 149 pour la page facebook. Ce manque d’abonnés se justifiera par un certain manque de contenu et sûrement à un manque de maîtrise du réseau.

Instagram

Nous avons également décidé de mettre en place un compte Instagram, afin d'y partager nos différentes photos pour donner un peu plus de vie à notre évènement et qu'il devienne plus concret aux yeux des étudiants.
Dans l’optique de montrer concrètement l’avancée du projet, nous avons décidé de poster plusieurs photos. Nos photos publiées furent par exemple: des membres de l’équipe en train de travailler, une affiche placardée au mur de la salle Eve pendant l’évènement le “GaMMing Fest”. Mais ce n’est pas tout, nous avons aussi mis des photos des partenaires du Clap' Festival.

Sans interaction ?

Comme prévu, nous avons lancé un petit jeu concours. Chaque jour, jusqu’à la cérémonie nous avons publié une image. Ainsi, l’assemblage des 9 images représentait un élément qui renvoyait à un film d’animation.
Le but était simple: il suffisait de trouver le plus rapidement possible d’où provenait cette image. Le premier à le découvrir a reçu un lot qui lui a été remis le soir de la cérémonie.
Il n’est pas évident d’avoir beaucoup d’abonnés quand il ne s’agit pas d’un évènement connu, ou d’une personne célèbre.
Nous avons eu peu d’abonnés (36), seulement nos amis, ou les étudiants de MMI. En général, nous comptons entre 5 et 15 j’aime sur nos photos. Ce qui montre que la portée de nos publications Instagram n’a pas été très importante.

Soirée du 10 mars 2016

Nous avons pensé à une animation pour le jour J. Dans le but de faire passer un bon moment et pour présenter les catégories dans lesquels les films avaient été retenus. Aussi, un visuel à projeter a été conçu pour présenter les différents films en lice pour remporter les prix selon les différentes catégories.
De plus le matériel nécessaire comme l’éclairage, les micros, table de mixage et appareils photos pour filmer la soirée ont été prévus.
Avant l’arrivée du public nous avons installé le buffet, notamment les pop-corns dont les spectateurs pouvaient se servir en entrant dans la salle.

Gestion de projet

La communication au sein de l'équipe

Au début du projet nous avons eu un peu de mal à travailler ensemble. Le groupe était séparé en deux et il y avait un manque de communication. Après en avoir parlé aux professeurs, nous nous sommes réunis pour discuter et chacun a donné son avis par rapport au projet. Échanger nos avis entre nous nous a permis de comprendre l'autre et de mieux travailler ensemble. Par la suite nous avons régulièrement fait des réunions pour faire le point sur le projet et discuter de nos avis personnels.
Nous nous sommes très peu servis de Facebook, préférant les réunions dans des salles de l'IUT plutôt qu'une discussion sur un quelconque outil en ligne.

Le planning

Nous avons construit un retro-planning en début d'année qui allait jusqu'à décembre. Mais suite au retard pris par la définition de notre identité graphique ce planning a été décalé de 2 semaines. À la rentrée de Noël nous n'avons pas refait de planning car nous nous en servions très peu et le projet continuait d'avancer normalement.

Les livrables

Un projet tuteuré

Analyse de l'existant & État de l'art Note d'intention Cahier des charges Carnet de bord

Bilan

Bilan global

Au final le Clap' festival, a perpétué la tradition des Sérécom d’Or. Ceci après avoir résolu quelques problèmes dûs à notre changement d’identité.
Notre événement s’est relativement bien passé, attirant plus de 150 personnes. Nous avons rassemblé les étudiants actuels de MMI, les anciens de la formation, le corps enseignant, et un public inconnu autour de la passion de l’audiovisuel.
Cet événement clôture le travail effectué par notre équipe pour organiser l'évènement phare du département MMI. Celui qui fait rayonner notre formation en dehors de l’université, et qui permet de récompenser des petits génies de l'audiovisuel, qui on l'espère, iront très loin.

Préconisations pour les années à venir

Nous conseillons de directement aller voir le client dès le début du projet pour obtenir une demande précise et claire, vis-à-vis du visuel global, des affiches, des objectifs à atteindre pour l'événement. Ne pas s'éparpiller en demandant des multiples avis aux professeurs, et pour des conseils sur tel ou tel sujet, s’adresser au professeur réfèrent ( par exemple Serge Héliès pour les affiches ).
Nous conseillons aussi de calculer dès le début son nombre d’heures passées sur le projet, cela peut servir à gérer des problèmes. Il est aussi bien que dès qu’un problème de communication ou litige entre membre du projet, solliciter l’aide du tuteur de projet ou de Mme Colombel (professeure de gestion de projet).
Pour l’organisation de la soirée, nous préconisons d’avoir terminé l'écriture des petits sketchs de transition 2 semaines avant, pour permettre aux intervenants de s'imprégner de leur texte. Un soin tout particulier doit être apporté à la régie vidéo lors du festival. Nous vous conseillons d’utiliser xspit, et de faire des tests au préalable (pour les niveaux sonores des vidéo ect). Pensez à prendre le maximum de photos lors de la soirée. Ces clichés vous serez utiles.
L’an dernier nous avons approché le Pathé Chambery pour louer une salle, voyez avec votre client, mais si vous obtenez des partenaires financier importants, l'évènement pourrait se dérouler dans un vrai cinéma, dans ce cas la qualité du festival devra alors être irréprochable.

Bilan de Cécile

Mes attentes : mes attentes quand à ce projet étaient simple. Je voulais découvrir le VRAI travail d’équipe et l’ambiance de l’organisation d’un festival de cette envergure. Je voulais participer de près ou de loin à toutes les étapes de cette organisation. Bon ok plus particulièrement à la grosse … énorme … cruciale étape de la communication !
Étant timide et peu affirmée dans mes choix, j’espérais pouvoir travailler sur ces défauts grâce à la recherche des partenaires (contact avec les professionnels) ainsi qu’au travail de groupe.
Ce qui m’a plu : lors de ce projet, dit aussi ‘’l’événement phare’’ du DUT MMI, j’ai pu découvrir de plus près le monde de l’entreprise et mettre en application les conseils et les cours de nos professeurs. Le Clap’ Festival m’a permis de vaincre une grande partie de ma timidité en exprimant mes idées lors des différents brain storming.
Ce qui ne m’a pas plu : en réalité très peu de chose m’ont vraiment déplu. Il y a eu quelques petits problèmes de communication au sein des membre du groupe et de cohésion aussi. Mais généralement ce sont des problèmes qui ont fini par se régler.

Bilan de Solène

Mes attentes : apprendre à organiser un évènement en groupe, c’est à dire en se répartissant les tâches, en apprenant à écouter les autres, partager nos idées et se soutenir pour mener à bien le projet.
Ce qui m’a plu : tout d’abord, j’étais satisfaite de pouvoir organiser un festival de courts-métrages car c’est le projet qui m’intéressait le plus. J’ai vraiment apprécié le fait de pouvoir travailler en groupe. Au départ c’était un peu compliqué car je ne connaissais pas très bien les autres membre puis au fur et à mesure on a appris à se connaître et le problème fut vite résolu. Comme j’étais chargée en grande majorité de m’occuper de la partie graphisme, il a fallu que je crée des affiches. Je n’en n’avais jamais fait au par avant et cela m’a permis d’apprendre petit à petit en tenant compte des conseils et critiques qui m’ont été données. Il a aussi fallu tourner une vidéo de présentation de l’évènement ainsi qu’un teaser et cela m’a permis d’apprendre à filmer ainsi qu’à monter une vidéo.
Ce qui m’a moins plus : au départ j’ai eu un peu de mal à comprendre la demande du client au niveau de l’affiche. Sa demande était très vaste et floue, on avait l’impression qu’il ne savait pas exactement ce qu’il voulait non plus. On a également eu quelques difficultés au niveau du groupe, notamment lorsqu’il s’agissait de prendre des décisions, nous avons parfois eu du mal à nous mettre d’accord.

Bilan de Clara

Mes attentes : je m'attendais à apprendre à travailler en groupe et à améliorer mes compétences dans les différents logiciels traitant de la vidéo de la suite Adobe notamment Premiere Pro After Effects. Cependant, j'espérais pouvoir également toucher aux autres domaines de la communication et de la programmation car ils m'intéressent également.
Ce qui m'a plu : le projet Clap' Festival m'a permis d'acquérir des compétences supplémentaires en communication notamment grâce à la recherche des partenaires, envoi de mails, réflexion sur la stratégie de communication... J'ai appris à travailler en groupe et à répondre à des demandes de client. Le fait de devoir gérer à la fois les supports de communication et l'organisation de l'événement a été très enrichissant et un très bon entraînement pour ce qui nous attend l'année prochaine. Le projet m'a permis de prendre confiance en moi grâce à mon travail en communication. De plus, l'événement a été globalement réussi (partenaires, organisation, entrées...), ce qui est une fierté pour moi et tout le groupe.
Ce qui m'a moins plu : je regrette de ne pas avoir travaillé davantage dans l'audiovisuel du Clap' Festival. En effet, mon rôle dans ce secteur a été mineur et j'aurais aimé y travailler davantage. J'ai également rencontré des difficultés pour m'exprimer dans le groupe surtout au début du projet. Pourtant, cela m'a appris à prendre confiance en moi et à exprimer davantage mon opinion.

Bilan de Marie

Mes attentes: apprendre à travailler en groupe. Découvrir les logiciels de la suite Adobe. Et réussir à organiser ce festival.
Ce qui m’a plu: j’ai énormément appris grâce à ce projet. Autant techniquement que humainement.
Premièrement il a fallu apprendre à travailler en groupe, et ce fut dur pour moi car j’avais peur que le travail soit baclé, mal fait et que l’on perde du temps. J’ai appris à faire confiance, ce fut un travail très enrichissant. Chacun dans notre projet disposait de compétences complémentaires et ce fut une belle force.
D’un autre côté je n’avais jamais utilisé la suite Adobe et j’ai, au cours du temps, découvert ces logiciels dont aujourd’hui je ne pourrais plus me passer !
Ce qui m’a moins plu: Parfois nous perdions du temps en écoutant beaucoup trop l’avis de chaque professeur. J’aurais également aimé une demande précise de la part du client dès le début pour que nous sachions où aller.

Bilan de Hugo

Mes attentes : être à l’écoute des autres, construire et penser des réalisations à plusieurs. Proposer des idées innovantes et nouvelles pour le Clap’ Festival.
Ce qui m’a plu : j’ai appris a gérer des conflits, trouver des solutions à plusieurs. J’ai également pu organiser un événement important: en préparant la soirée ainsi qu’en gérant la diffusion des films et de la musique lors du festival. C’est une nouvelle expérience pour moi que d’essayer de faire rire les gens, écrire de rapides sketchs et travailler les enchaînements de ce Clap’Festival.
Ce qui m’as moins plu : le fait d’avoir fait peu d’audiovisuel dans ce projet.

Bilan de Aurélie

Mes attentes : étant timide et réservée, j’attendais de ce projet qu’il me permette d’être davantage à l’aise, à m’exprimer devant un groupe. Travailler en groupe sur un projet concret et important.
Ce qui m’a plu : tout simplement le travail en groupe, la recherche de partenaires (donc le contact avec des professionnels), la gestion des réseaux sociaux.
Et j’ai également bien aimé gérer la soirée (le buffet, les papiers de vote, le passage sur scène pour remettre des prix)
Ce qui m’a moins plu : le travail en groupe était parfois difficile à gérer. Quelque non-dits, qui rendaient la communication difficile, et provoquaient des tensions.

Bilan de Roch

Mes attentes : en tant que chef de projet je voulais découvrir ce qu'était la gestion d'un groupe et l'organisation d'un événement. Étant curieux je voulais aussi découvrir le monde de la communication et la recherche de partenaires tout en travaillant dans les domaines que j'affectionne plus, à savoir le développement et la vidéo.
Ce qui m'a plu : le développement du site et l'organisation de l'événement le jour J. Gérer les invités, la projection des films, agencer la soirée... Tout au long de l'année j'ai découvert la gestion d'un groupe, ce qui a était très enrichissant.
Ce qui m'a moins plu : la gestion du projet a parfois été un peu compliqué et lourde à assumer pour moi. À l'avenir je pense me proposer comme chef de projet uniquement sur les projets qui me tienne énormément à coeur.

Bilan de Julie

Mes attentes sur ce projet étaient de découvrir comment organiser un événement, au niveau de la communication et du déroulement. Mais aussi apprendre à travailler en équipe.
J'ai beaucoup aimé travailler sur ce projet, car tout d'abord je trouve intéressant de préparer un festival de courts-métrages et j'avais envie qu'il soit une réussite. De plus ce projet ma beaucoup appris, car il m'a permis de découvrir l'organisation d'un événement, les contraintes à respecter et les différentes actions à réaliser :la rédaction des communiqués de presse, des dossiers de partenariat, comment communiquer sur les réseaux sociaux ou encore comment démarcher efficacement des partenaires.
Ensuite, ce qui m'a moins plu est la communication au sein de notre groupe. Chacun faisait son travail et on ne mettait jamais en commun. On ne savait pas qui faisait quoi et quand il y avait des rendez-vous avec le client; ce qui a été à l'origine de tension. Cependant à la fin nous avons réussi à mieux communiquer ce qui a permis de finaliser le projet dans les meilleures conditions.

Project Clap’ Festival

The Clap’ Festival is a short Film Festival. We are 8 people in the group and we must organize and communicate about the project. Our client was Claude Gomez, our professor of Sound, and left us free to rename and create a visual identity for the festival. His request was that we had to organize and communicate around the event.

Communication Part

Our target was to attract participants and public the day of the festival.
First, for the participants, we have created a Facebook page to talk with the students interested in cinema. We share the page on others pages having the same target.
We sent posters and rules to high schools with cinema option.
We made a presentation film to encourage people to participate.
Jenny Legrand sent emails at our request to students to encourage them to send us their audiovisual productions.

The second target

We have created a twitter account and instagram account to share the progress of the organization of the festival.
Also, we sought partners to get prizes for the winners.
We created other videos and posted many publications on Facebook.
We organized contests with prizes to win.
We distributed flyers at the University, to invite students to the ceremony.
We put up posters on the campus (university restaurants, library, IUT...) but also around the Jean Renoir movie theater in Chambéry.

Graphics Part

To communicate about our event, we have created a visual identity for the festival. We have imagined a mascot for our event: it’s a small car, a red Austin Mini Cooper.
We chose to make a Flat Design poster to give a modern and simple side. In the background of the poster we can found the Lake Bourget. It’s a famous place around here. We added things like the clapperboard and a spotlight, these objects remind the cinema.
We used the software Photoshop and Illustrator for this creation.
We adapted the visual with our mascot on the stickers, the Facebook banner and the image of the website.

Audio-visual Part

For this part with have produced five videos in order to promote the event.
The first film was made to present the Sérécom d’Or event under its new name: The Clap’ Festival. For this video we’ve made a stop motion video.
Secondly, we have created a teaser for the event. We have chosen to make a motion design. This kind of animation is very colorful and used in today’s videos. We can easily send a message with that film.
The third video was a teaser for a contest we did on Facebook. We have used the motion design, again, for this film.
The fourth film was the After Movie of the evening festival. We have summarized the festival with this video, and we have added a festive music.
In the end, we have made a film with the public interviews interrogates during the event.
To create these films we used software like After Effects, Premiere Pro and Pro Tools.

Programming Part

We have created a website for the festival : www.clapfestival.fr.
On this site, you find our visual identity with the car and the color red, who symbolized the universe of cinema.
On this medium we wrote articles about the festival, and our partners. All the informations about the Clap’ Festival are present.

Votre fenêtre de navigation n'est pas assez grande pour consulter ce site.
Merci de l'agrandir.