Théâtre de Recherche Universitaire de Chambéry

Le projet

Le projet TRUC ou Théâtre de Recherche Universitaire de Chambéry a été créé en 1993 par Eric-Emmanuel Schmitt lorsqu'il enseignait à l'Université de Savoie. Le projet consiste à faire la communication, ainsi que la captation vidéo de la pièce de théâtre classique qui se déroule au printemps.

La demande

Ce projet avait pour clients M. COURTIN ainsi que l’association TRUC. Dans le cadre de leur représentation annuelle se déroulant au printemps nous devions réaliser la communication pour la pièce qui allait être jouée mais, également la captation de la représentation ainsi que la réalisation d’une vidéo pour YouTube et un DVD simple couche de la captation réalisée.

Les acteurs

Un client précis

Christophe COURTIN : Un client sérieux et précis dans sa demande, il a su nous orienter dans les décisions à prendre. C'est un client aimant également fixer des dates d'échéance si bien que nous savions où nous orienter à chaque étape de notre projet.

Une association à l’écoute

L’association TRUC : Elle est présidée par Harrold HANS et assistée par Julien MENICI. Ils ont été disponibles pour répondre à toutes nos questions.

Un tuteur sympathique

Antony WRIGHT : Un tuteur à l'écoute qui a su répondre à nos questions lorsque l'on avait besoin. On pouvait également compter sur lui pour regarder les travaux réalisés et donner son avis.

Les intervenants

Dans notre équipe nous trouvons :

Baptiste GIRE (Assistant communication, Graphiste, Caméraman, Monteur vidéo, Technicien son)

Clara SOUCARRE (Chargée de communication, Graphiste, Cameraman)

Thomas CILES (Chef de projet, Assistant communication, Graphiste, Caméraman, Responsable matériel, Monteur vidéo, Technicien son)

La cible

Une cible locale

Nous ciblons des personnes qui apprécient aller voir des pièces de théâtre. Nous nous sommes intéressés tout d’abord aux étudiants de Jacob Bellecombette et du Bourget-du-lac même si le campus est plutôt scientifique donc en règle général moins intéressé par le théâtre.
Mais, ils restent une cible que l’on pouvait atteindre assez facilement du fait que nous étudions aussi au Bourget-du-lac, ainsi que les habitants de la commune du Bourget-du-Lac car une représentation de la pièce avait lieu à la Traverse au Bourget-du-lac.


Les objectifs



Capter l’événement avec la meilleure qualité possible que ce soit l’image ou le son

Exportation de la captation sur différents supports

Communiquer autour de l’événement pour assurer un nombre d’entrées pour la pièce satisfaisant

Solutions mises en œuvres pour répondre aux objectifs

Capter l’événement



• On s’est entraînés à réaliser les réglages sur les caméras, lumière et le son plusieurs fois avant l’événement afin d’être les mieux préparés possibles les jours des captations.

• Nous sommes venus à plusieurs représentations pour filmer afin de pouvoir choisir la meilleure captation sur celles réalisées.

• Des batteries et des cartes SD supplémentaires ont été prévues pour éviter qu’une caméra n’ait plus de batterie ou qu’une carte SD plus de mémoire. Ce qui aurait pu ruiner une captation.

Exportation de la captation

• Une fois les captations terminées, nous n’avons pas perdu de temps pour commencer le montage et les exportations sur les supports demandés afin de ne pas prendre de retard sur notre planning et auprès de nos clients.

• Nous, nous sommes renseignés auprès des deuxièmes années qui avaient réalisé le projet l’année dernière (notamment Agathe et Rocco) et de notre client sur les logiciels à utiliser pour l’exportation et leur demander des conseils.

Communiquer

• Nous avons réalisé un plan de communication pour choisir quels supports et moyens seraient utilisés pour le mettre en oeuvre. Des dates ont été fixées pour les supports à réaliser.

• Nous avons réalisé un communiqué de presse permettant de récapituler toutes les informations importantes sur la pièce de théâtre.

• Nous avons contacté des presses et radios locales pour parler de notre événement et assurer un nombre d’entrées satisfaisant par téléphone et par mail en utilisant le communiqué de presse.

• Nous avons rédigé des mails et réalisé un support adapté à ces emails pour informer étudiants et personnels de l’IUT et de l’université de Chambéry à propos de la pièce de théâtre.

• Nous avons réalisé des affiches, des teasers et des flyers pour donner une identité à la pièce et informer notre cible.

• Le bouche à oreille a été également été pratiqué dans le but d’informer davantage de personnes

Actions et réalisations

Contacter des radios et presses locales

Stratégie

Nous avons établi la liste des radios et des presse locales susceptibles de parler de notre événement telles que le Dauphiné Libéré, ODS radio, France 3, TV8 Mont Blanc...


Et action!

Nous les avons ensuite contacté par mail avec lequel nous avons joint le communiqué de presse et/ou par téléphone.

Bilan

Le bilan final est plutôt bon : le Dauphiné Libéré a rédigé un article sur la pièce, ODS radio a parlé de l’événement et France 3 Alpes également.

Nous pensons que les avoir contacté a été bénéfique car ils nous ont assuré un champ d'influence plus grand. En effet, nous pensons que grâce à ces radios et presse nous avons pu accroître le nombre de venues à la pièce de théâtre et, peut être, augmenter la notoriété de l’association.

Objectif: informer le campus de Technolac!

Nous avons tenu à informer le maximum de personnes de l'IUT et de l'université que l'événement avait lieu(en précisant jours et dates) afin de s'assurer qu'un grand nombre de personnes viendraient.

Pour cela, nous avons contacté Jenny Legrand et Nadine Buès par mails auxquelles nous avons demandé d'informer tous leur contacts (étudiants, professeurs…) que la pièce de théâtre avait lieu avec toutes les informations nécessaires pour s’y rendre.

Afin de donner envie et de fournir un support à nos deux interlocutrices nous en avons réalisé un en s'appuyant sur l'affiche et en écrivant un texte attractif, qui donnerait envie de venir.

Les affiches

Élection d’une affiche

Afin de laisser le choix à la troupe quant à l’affiche qu’elle souhaitait avoir, nous avons chacun proposé une affiche que nous avons d’abord montré à notre client avant de mettre en place un système de votes sur Doodle. Cet outil nous a permis de récolter les votes de chacun des acteurs du projet(Association, Mr Courtin, Mr Wright) et de décider de quelle affiche serait choisie.

Et l’élue est...

C’est l’affiche de Thomas qui a été retenue. Cependant, notre client a souhaité que quelques changements soient faits sur l’affiche.

L’opération flyers...

Nous avons fait des flyers que la troupe a distribués sur le campus de Jacob Bellecombette lors d’Univerciné à l’amphi 11000 où les représentations avaient lieu. Nous pensions que ce moyen de communication pouvait être judicieux du fait que les étudiants se déplacent directement sur les lieux de la représentation. Ils représentaient une cible potentielle.

… Un flop

Malheureusement les flyers n’ont pas eu le succès espéré. Bien que nous nous doutions que les flyers n’étaient pas le meilleur moyen de communication, nous avons tout de même tenu à essayer. Les faits nous ont consolidé dans l’idée que désormais il faudra mieux éviter les flyers.

Les teasers

2 teasers, 2 cibles

Nous avons réalisé deux teasers dont l’objectif était de viser les étudiants de Jacob-Bellecombette pour l’un et les étudiants du Bouget-du-lac pour l’autre. Nous avons pensé que réaliser deux teasers pourraient être judicieux du fait que la pièce de théâtre avait lieu à Jacob-Bellecombette et à la Traverse au Bourget-du-lac. Ces teasers ont été posté sur la page facebook de l’association. Ainsi, ils étaient visibles pour toutes les personnes abonnées à la page. De plus, en réalisant des teasers nous avons pu faire un rappel de l’événement de façon attractive.

Le bouche à oreille

Nous avons aussi discuté de la pièce de théâtre avec notre entourage en leurs proposant de venir tout comme, nous l’imaginons bien, la troupe elle-même a dû le faire. De plus, nous comptions également sur le fait que les personnes au courant et intéressées par la pièce de théâtre iraient en parler à leur entourage.

Gestion de projet

Les Outils

Trello

L’un des outils que nous avons utilisé pour mener à bien ce projet a été TRELLO. C’est un outil qui permet de gérer les tâches à réaliser. On peut ajouter la personne censée réaliser la tâche ainsi que la date à laquelle elle doit être terminée.

Ainsi, chaque membre du groupe pouvait observer l’avancement de chacun. D’après nous, il s’agit d’un outil très intéressant pour gérer un projet et son avancement.


Clouds / Dropbox

Afin de pouvoir avoir un point central pour stocker les documents nous avons créer un compte clouds. Cet outil nous a permis de partager des document et les télécharger rapidement. Tout d’abord nous avons utilisé un prestataire de service mais il y avait des problèmes notamment lors du téléchargement au format zip.

Comme solution nous avons choisi dropbox qui est populaire et beaucoup plus utilisé. Les problèmes d’interopérabilité ont alors disparus. Ce qui nous a permis de partager les fichiers avec le client et l’association (notamment affiches et vidéos).


Courriel

Afin de convenir d’un rendez-vous avec le client, ou d’avoir des informations supplémentaires nous avons utilisé le courriel. Par exemple, nous avons utilisé cet outil pour demander à notre client les noms et rôles des acteurs que nous avons ajouté à l’affiche par la suite.

Doodle

Pour la prise de rendez-vous avec notre client nous avons également utilisé doodle. Cet outil nous permettait de voir les horaires disponibles et de se fixer un rendez-vous rapidement. C’est un support que nous avons trouvé efficient.

Il nous a permis de valider rapidement un visuel pour l’affiche du fait que l’une de ses fonctionnalité est de faire des sondages (sans avoir besoin de créer de compte au préalable).

Ce qui a été utile pour récolter les votes de toutes les personnes impliquées dans le projet (Mr Wright, Mr Courtin et tous les membres de l’association) en ce qui concerne l’affiche.

Des rendez-vous clients réguliers

Les rendez-vous client ont été pris tous les mois pour faire le point sur l’avancement du projet, et pour obtenir des détails manquants sur le projet. Ils nous permettaient également de fixer des dates sur les productions à rendre pour notre client et donc de nous organiser.

Planning prévu vs réalité…

Un planning à peu près respecté

Au départ, nous avions prévu le planning suivant :

Tout s’est déroulé comme nous l’avions prévu jusqu’aux dates de production et de validation des affiches. Elles ont été produites en retard, mais ce retard a été comblé grâce à un travail rapide et efficace de la part de chacun sur les affiches. Ainsi, nous avons réussi à finir les affiches sans prendre trop de retard sur notre planning. Pour le reste des tâches effectuées, nous les avons faites dans les temps estimés par notre planning.

Les Livrables

Analyse de l'existant & État de l'art Note d'intention Plan de communication Cahier des charges Communiqué de presse Compte rendu

Bilan

Un projet demandant du travail

Au cours de cette année, nous nous sommes rendus compte que le projet nécessite beaucoup d’implication personnelle. Ce que nous n’avions pas prévu au départ… C’est pourquoi nous nous sommes pas beaucoup impliqués en début d’année surtout que le projet nous paraissait loin.

Mais aussi enrichissant

Mais plus le projet approchait plus nous nous sommes impliqués dans ce projet qui s’est révélé très enrichissant pour nous tous. Nous avons appris à utiliser les caméras et à régler son et lumière correctement pour assurer un visionage de la pièce agréable pour les spectateurs.

Nous avons également manié des logiciels vidéos et réalisé la communication autour de la pièce de théâtre. Ce qui nous a beaucoup appris et a été intéressant.

Quelques chiffres...

De même que l’année précédente, nous avons décidé de réaliser une enquête auprès des spectateurs afin de savoir par quels moyens ils avaient eu connaissance de la pièce de théâtre et si ils avaient trouvé facilement la salle. Ainsi, à partir de ces résultats nous pourrions déterminer les moyens de communication les plus efficaces. Pour cela, nous avons réutilisé les questionnaires de l’année passée.

Malheureusement, nous avons peu reporter que les résultats de la représentation à la Traverse car nous avons oublié d’amener les questionnaires pour les représentations se déroulant à Jacob Bellecombette.

Résultats du Bourget pour la représentation du 12/04 :

Sur 75 spectateurs, 40 ont répondu à l'enquête:

    Par quel moyen de communication, avez-vous eu connaissance de la pièce de théâtre?

2 personnes ont été informées grâce aux affiches
14 personnes l'ont été grâce à Internet et/ou Facebook
25 personnes l'ont été par le bouche à oreille
1 l'a été grâce à l'annonce dans le journal
14 ont affirmé connaître un des comédiens ou comédiennes
    - Avez-vous réussi à trouver la salle facilement?
30 personnes connaissaient déjà la salle
9 personnes l'ont trouvé facilement
1 personne s'est perdue dans le Bourget-du-lac

Ces résultats nous montrent que le moyen de communication le plus efficace est finalement le bouche à oreille. Il en était de même pour l’année dernière où il ressortait clairement que le moyen de communication le plus efficace avait été le bouche à oreille, un moyen de communication qu’on ne peut pas malheureusement pas contrôler.

Cependant, nous pensons que c’est en étant efficace sur les autres moyens de communication que le bouche à oreille peut se développer. En effet, il faut bien que l’information vienne de quelque part. Ainsi, on peut en déduire que les autres moyens de communication ont dû être efficaces si les résultats du bouche à oreille sont si élevés. Mais il manque les résultats des autres représentations qui auraient été utiles pour faire une étude plus approfondie de nos résultats.

Il ressort également que Facebook et Internet en général ont été également importants pour la diffusion de l’information.

L’affiche n’a pas permis d’informer beaucoup de personnes mais nous, nous y attendions. L’affiche permet surtout de définir un visuel mais elle n’est pas le moyen de communication le plus efficace car peu de personnes s’arrêtent vraiment devant les affiches.

En ce qui concerne les radios et presses locales que nous avons contacté nous sommes un peu étonnés qu’elles n’aient pas permis plus d’entrées. Du fait que celles que nous avons contacté étaient locales nous pensions qu’elles auraient pu toucher les gens. Après il est vrai qu’il aurait fallu l’avis de davantage de personnes pour déterminer si il s’agit d’un moyen efficace ou pas mais d’après nous pensons que contacter ces radios et presse locales n’a pas été inutile et a permis, nous l’espérons, de développer la notoriété de l’association.

Bilan du groupe

Nous estimons que le projet s’est globalement bien déroulé. Le nombre d’entrées a été satisfaisant et nous prouve que la communication a fonctionné. Nous avons réussi à faire une captation d’une qualité que nous estimons tout à fait correcte. En somme, nous avons répondu à la demande de notre client.

De plus, nous avons réalisé un bon travail d’équipe du fait que chaque membre de l’équipe disposait de compétences complémentaires aux autres membres. Ce qui a été une force pour avancer dans le projet mais aussi très enrichissant car nous avons appris à nous améliorer dans les domaines où on était moins à l’aise.

Bilans individuels

Baptiste: Selon moi, le projet TRUC nécessite plus que 3 personnes pour être mené à bien. Cependant, il m’a apporté une plus grande aisance avec le matériel audiovisuel et ainsi une meilleure compréhension de ce dernier notamment grâce à nos nombreuses erreurs que nous avons commises.

Clara: Le projet TRUC m'a permis d'acquérir des compétences en communication. En effet, le fait de contacter des radios et des presses locales m'a permis considérablement de m'améliorer. De plus, j'ai appris également dans le maniement des caméras notamment pour faire les réglages. Le projet m'a permis aussi de prendre confiance en moi, à m'exprimer davantage et travailler en groupe.

Thomas: Ce projet m’a été extrêmement bénéfique sur différents points. Tout d’abord en terme de communication ne sachant pas vraiment comment mis prendre au début, nous avons pu mettre en place un plan de communication. La réalisation d’affiches, de flyers, de communiqué de presse, les rencontres avec le client et le, metteur en scène m’onta permis de m’améliorer en communication. L’utilisation du matériel audiovisuel m’a apporter davantage de connaissances et de savoir- faire dans la captation de spectacle vivant.

Préconisations pour l’année prochaine

Nos préconisation pour l’année prochaine seraient de penser à amener des cartes SD et batteries de rechange surtout les jours des représentations. Nous pensons qu’il est mieux de venir à plusieurs répétitions pour s’entraîner à faire les réglages pour les caméras et le son et ainsi être mieux préparés les jours des représentations.

Nous conseillerons également de venir à plusieurs représentations afin d’avoir la meilleure captation possible et de pouvoir proposer une vidéo de la meilleure qualité possible. Nous conseillons aussi de trouver un moyen de transport pour pouvoir se déplacer avec tout le matériel audiovisuel de l’IUT à l’amphi 11000, la salle de la représentation et des répétitions (le bus n’étant pas très pratique). Il est fortement conseiller de noter les matériels utilisés lors des répétitions pour pouvoir le réutiliser au cas où ces matériaux aient été satisfaisants ou d’en changer dans le cas contraire.

Pour la communication avec les radios et presses, il faut ne pas hésiter à les rappeler, envoyer des mails jusqu’à avoir des réponses car ces radios et presses ne répondent pas forcément très rapidement. Nous conseillons également de s’y prendre quelques semaines avant les représentations et d’être réactif par téléphone et par mail.

D’après nous l’idéal serait d’être au moins quatre personnes pour réaliser ce projet car réaliser un tel travail à trois personnes n’a pas forcément été facile. Pour tout ce qui est des flyers, nous préconisons de ne pas en produire. Leurs impact est beaucoup trop minime, seulement 2 personnes sont venues grâce aux flyers.

Les affiches sont importantes même si elles n'ont pas étés un franc succès. Elles permettent de créer tout de même une identité visuelle à la pièce. L'affiche est réutilisée pour les écrans dans les couloirs de l’IUT, pour les courriels envoyés pour Jenny Legrand et Nadine Buès, et sous forme de jacket pour le DVD.

English resume

The Truc project has to communicate about the project, record a classic play and edit it for a web and DVD format. We’re 3 in this project and if we were less, it would be actually really hard. Our client for this was Christophe Courtin, our professor of programming and networking.

Communication Part

For this project, our targets were the student in Jacob Bellecombette who are interested in theater and drama. The second target was the people living in Bourget-du-Lac. In order to attract them we produced 3 posters, 1 trailer.

  • Posters: Each member of the group proposed a poster to the theater company. They voted for the one that they liked the most. TRUC chose with a strong majority Thomas’s poster. We adapted it in flyers, but it didn’t had impact that we wanted.
  • Trailer: The first trailer that we made was validated by TRUC.
  • We send to local media a press release. Le Dauphiné published an article about the event, ODS and France 3 Alpes talked about it
  • We asked Jenny Legrand and Nadine Buès to send emails to all their student contact. It was done with the aim of reaching our principal target.

Graphics Part

  • Poster 1 : Thomas’s poster shows a shadow dancing during the night near a wood fire in a forest. He used cold colours (blue, black, and grey) except for the wood fire. It shows all the information that our client wanted. The poster alludes to the play.
  • Poster 2 : Baptiste’s poster shows a black pentacle circle by black spines on a red background.
  • Poster 3 : Clara’s poster shows justice attribute as the hammer, the rope (death sentence), etc… These items were on a parchment background.

The members of TRUC voted for their favorite poster on Doodle.
The chosen one was put up in Jacob Bellecombette, and Bourget-du-Lac.
The Adobe software, Photoshop, was used for the posters and flyers.

Audio-visual Part

  • For the recording of the play, we used 3 cameras, 2 mics, 1 zoom.
  • Teaser : We made a teaser of the play with some images of the practices. It shows mainly the important characters.
  • The video recording : The client asked for a movie of the play. It will be upload on Youtube and will be distributed in DVD.
  • We used After Effects to edit the teaser, and we’re using Premiere Pro for the video recording We’re actually editing the video recording

The members of TRUC voted for their favorite poster on Doodle.
The chosen one was put up in Jacob Bellecombette, and Bourget-du-Lac.
The Adobe software, Photoshop, was used for the posters and flyers.

Programming Part

We didn’t had to program anything for this project.

Votre fenêtre de navigation n'est pas assez grande pour consulter ce site.
Merci de l'agrandir.